Appel Prix de Master “Arts et Mémoires”

Prix « Arts et Mémoires » 2019 – Appel à candidatures

La Société des Amis du Musée de Vernon a créé un prix intitulé « Arts et Mémoires ». L’association fondée en 1987 poursuit ainsi sa mission en faveur du développement du rayonnement du Musée A.G. Poulain en France et à l’étranger.

D’un montant de 750 euros, ce prix récompensera le travail d’un(e) étudiant(e) inscrit(e) dans un établissement d’enseignement supérieur français ayant soutenu un mémoire de Master 2 en histoire de l’art, archéologie, muséologie, historiographie des collections, etc. dont le sujet permet d’apporter des connaissances nouvelles sur les collections permanentes du Musée de Vernon, susceptible de déboucher sur les actions de valorisation (exposition, publication, publication numérique, dispositifs de médiation).

Le champ de recherche est défini en fonction d’un(e) artiste et/ou une(des) œuvre(s) des collections permanentes du Musée de Vernon et doit être approuvé par le Comité scientifique composé de 5 personnes : le Maire-Adjoint de la Ville de Vernon en charge de la culture et de la ville numérique, la responsable du Musée de Vernon, ou une personne déléguée par elle pour l’étude des candidatures, Monsieur Daniel Goupil, Président de la Société des Amis du Musée de Vernon (SAMV), Madame Sophie Fourny-Dargère, conservateur honoraire du patrimoine et membre du Conseil d’administration de la SAMV, et le Directeur des Archives départementales de l’Eure. Les dossiers retenus sont choisis selon la majorité des voix.

Le dossier de candidature doit comprendre :
– une lettre de motivation,
– un C.V.,
– une lettre de recommandation du directeur de recherche, et
– un avant-projet de deux pages (5000 signes maximum espaces comprises) détaillant les motifs et les enjeux de sa recherche, ainsi que le but de celle-ci.

Le dossier de candidature complet doit être adressé au format PDF dans un seul envoi. Chaque fichier doit être identifié comme suit : NOM_Prénom_Prix.pdf. Adresse de l’envoi : prixam2019@gmail.com. Pour l’année universitaire 2019-2020, la réception des candidatures se fait du 1er septembre et la date de clôture est fixée au 30 septembre. Le comité se réunit en octobre pour étudier les candidatures, auditionner les candidats et statue le 15 octobre. Plusieurs candidat(e)s se trouveront donc en concurrence.

Le prix « Arts et Mémoires » récompensera l’auteur du mémoire dont le travail contribuera à une meilleure connaissance et/ou à la mise en valeur des collections permanentes du Musée de Vernon et se distinguera par ses qualités d’originalité, de rédaction et de rigueur scientifique. Il sera décerné au bénéficiaire, selon décision du Comité Scientifique après que chacun( e) des candidat( e)s en lice aura soutenu son mémoire devant le jury de son établissement d’enseignement supérieur selon le protocole en place, et que toutes les notes auront été enregistrées. Le prix sera remis au lauréat désigné, lors de l’assemblée générale de l’association courant novembre 2020.

Plus d’information : http://www.vernon27.fr/la-ville/culture/musee-de-vernon/
http://amis-musee-vernon.monsite-orange.fr
Pour tout renseignement :
Mme Iris Gengembre – Société des Amis du Musée : gengembreiris@gmail.com– 06 71 72 85 42
Mme Jeanne-Marie David – Responsable du Musée de Vernon : jmdavid@vernon27.fr – 02 32 21 28 09

Les collections du musée de Vernon

Situé dans un ancien hôtel particulier composé de deux ailes à pans de bois des XVe et XVIIe siècles et réaménagé expressément pour accueillir les collections, le musée de Vernon présente un parcours de visite qui se déploie autour des axes suivants :

– La colonie d’artistes de Giverny : autour de la figure tutélaire de Claude Monet de nombreux artistes s’installent à Giverny. L’histoire des collections du musée de Vernon est étroitement liée à ces artistes. En effet, plusieurs œuvres exposées au musée ont été offertes par les artistes eux-mêmes: en 1925, Claude Monet offre Les Nymphéas, étonnante variation en tondo de ce motif emblématique de Giverny. En 1964, son fils Michel fait don, en mémoire de son épouse, d’une œuvre de Claude Monet : Falaise à Pourville, effet de soleil couchant (1896).
Les artistes de la colonie américaine ont également été très généreux envers le musée de Vernon. En 1925, Théodore Earl Butler, gendre de Monet, a donné au musée une de ses oeuvres, Bord de l’Epte. Mary Fairchild MacMonnies, qui a vécu avec son époux Frederick MacMonnies à Giverny entre 1890 et 1920, était considérée comme le chef de file de cette colonie d’artistes. Artiste reconnue, en France et aux Etats-Unis, elle a incité de nombreux amis à se rendre à Giverny. Elle a fait don au musée d’une représentation de son jardin :
Un coin de parc par temps de neige. Ce noyau constitué d’œuvres offertes au musée par les artistes et leurs proches s’est enrichi grâce à de nombreux dons (en 1949, Jean-Pierre Hoschedé donne au musée une œuvre de sa sœur, L’Etang de Giverny), et une importante politique d’achats. La visite conjointe du musée de Vernon et du village de Giverny permet de comprendre l’importance de ces paysages dans l’histoire de la peinture au tournant des XIXe et XXe siècles.

– Les Nabis : Pierre Bonnard a vécu à Vernonnet, hameau de Vernon situé sur la rive droite du fleuve, entre 1912 et 1938. Sa présence dans l’Eure a parfois été occultée par celle de son illustre ami et voisin Claude Monet. Le musée de Vernon présente deux paysages réalisées par Bonnard sur les bords de Seine. Le mouvement Nabi, dont il a été l’un des membres fondateurs, est représenté au musée de Vernon par des œuvres de Maurice Denis et Felix Vallotton.

– Le musée de Vernon conserve un des plus importants fonds d’œuvres de l’artiste Théophile-Alexandre Steinlen. Cette collection remarquable tire son origine d’une donation consentie à la Ville de Vernon par Madame Lamberty, veuve d’un grand collectionneur. Les gravures, dessins et affiches qui le composent sont présentés, par roulement, dans le cabinet d’arts graphiques du musée.

– Enfin, un axe original de développement des collections du musée de Vernon peut être découvert au deuxième étage: l’art animalier. Les œuvres de Bugatti, Pompon, César, Jouve et autres artistes animaliers permettent d’appréhender l’évolution des représentations animales aux XIXe et XXe siècles.


Vous aimerez aussi...