John Stuart Mill, libéral utopique. Actualité d’une pensée visionnaire, par Camille DEJARDIN

Figure tutélaire du libéralisme anglais du XIXe siècle, ayant rayonné sur l’ensemble des sciences sociales de son temps, Mill est paradoxalement méconnu du public français. Il fut pourtant, tout à la fois : un génie précoce, un économiste de premier plan, un ardent féministe (premier Membre du Parlement à soumettre au vote un amendement proposant le droit de vote des femmes, en 1866), un utilitariste converti à la culture de l’individualité par la fréquentation des Romantiques (Wordsworth, Coleridge, Carlyle…), un fidèle francophile et interlocuteur intime de Tocqueville sur la nature et les périls de la démocratie, un défenseur de l’hybridation du libéralisme et du socialisme à des fins de justice sociale, le promoteur d’un “art de vivre” renouvelé et même le premier théoricien occidental de la soutenabilité du développement face aux contrecoups de la Révolution industrielle.

Sa pensée se joue des étiquettes (d’où le choix d’un titre en forme d’oxymore) et donne à entendre une voix originale et érudite, nourrie de sagesses antiques et modernes, s’avérant riche de nuances et d’enseignements pour notre temps de “crises” multiples en nous permettant de mesurer le chemin parcouru en deux siècles d’individualisme, de démocratisation et de troubles politiques mais aussi, par-dessus tout, de réfléchir aux enjeux du présent.

 

Plus d’informations : https://www.gallimard.fr/Catalogue/GALLIMARD/Bibliotheque-des-Idees/John-Stuart-Mill-liberal-utopique


Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search