Appel à contributions : Octave Mirbeau et la Russie

mirbeau-48

(Source : Pierre Michel, Président de la Société Octave Mirbeau)

Octave Mirbeau a été très abondamment traduit dans les quinze premières années du vingtième siècle (voir l’article « Russie » du Dictionnaire Octave Mirbeau : http://mirbeau.asso.fr/dicomirbeau/index.php?option=com_glossary&id=530). Chacune de ses œuvres avait droit à 5 ou 8 traductions différentes. Nombre d’articles lui ont été à coup sûr consacrés, et il est très probable que quantité de textes de lui, contes, chroniques, critique d’art, ont paru dans nombre de journaux et de revues, qui mériteraient d’être dépouillés. Il se pourrait que certains de ces textes soient inédits en français, à l’instar de cet Amour de la femme vénale, dont on ne connaît qu’une traduction bulgare, publiée à Plovdiv en 1922 (Любовта на продажната жена), et qui pourrait bien avoir été traduite du russe. Une étude de réception de Mirbeau en Russie reste à faire, et la matière est probablement d’importance. Le résultat de ces recherches pourrait naturellement donner lieu à un ou plusieurs articles publiés dans les Cahiers Octave Mirbeau.

Bibliographie complémentaire :

Pierre Michel, « Les tribulations des Affaires sont les affaires en Russie », Cahiers Octave Mirbeau, n° 22.


Vous aimerez aussi...