Conférence aux Archives de Paris jeudi 10 mars : « La fabrique de fleurs artificielles, une industrie bien parisienne »

« La fabrique de fleurs artificielles, une industrie bien parisienne »

Conférence par Claire Lemercier, directrice de recherche au CNRS (CSO, Sciences Po)

Jeudi 10 mars à 17 H

Les fabricants de fleurs artificielles se développent particulièrement au XIXe siècle, presque exclusivement à Paris. Claire Lemercier s’intéresse à cet artisanat parisien bien particulier au moment de la constitution d’une chambre syndicale, sous le Second Empire. Elle analyse les raisons du recours à ce type d’organisation, de son succès relatif mais aussi de ses difficultés à imposer des normes au sein de la profession. Elle souligne notamment le rôle des contrefaçons et des brevets.

Spécialisée en sociologie historique des institutions économiques, Claire Lemercier est chargée de cours à Sciences Po. Après des travaux sur différentes institutions parisiennes (chambre de commerce, prud’hommes, etc.), dans lesquels elle a étudié l’articulation entre régulations publiques et privées, ses recherches actuelles portent sur les formes du travail artisanal, et notamment de l’apprentissage, au XIXe siècle.

unnamed

Modèle de fleur artificielle, dépôt au greffe des tissus n° 2703 de la société Batega et Compagnie, 27 juin 1906. Archives de Paris, D6U10 726.


Vous aimerez aussi...