PUBLICATION : Flaubert en images, éd. Gisèle Séginger, Juliette Azoulai, Philippe Dufour, Hermann, 2024.

Flaubert en images, éd. Gisèle Séginger, Juliette Azoulai, Philippe Dufour, Hermann, 2024.



Flaubert conçoit la littérature comme un art de l’image, du regard et de la vision. Les grands génies, selon lui, savent voir le monde, en «se faisant prunelle». Ils savent voir leur sujet et le faire voir, en transformant leur lecteur en pur «oeil».
Ce volume entreprend d’examiner la nature, la portée et les limites des images pour l’écrivain. Qu’est-ce qui constitue une image marquante pour les personnages? Comment se présente leur expérience visuelle du monde? Quel rapport critique, et plus largement éthique et existentiel, convient-il d’engager avec les images? Quel type d’images est porteur de sens ou générateur d’illusions? Le travail acharné du style donne des réponses contrastées et nuancées, les images étant tour à tour bannies et cultivées. La poétique flaubertienne de l’image en fait tantôt une cible d’ironie, tantôt un outil de dévoilement et de connaissance du monde. Observateur ou voyant, myope ou panoramique, adorateur ou contempteur des images, celui qui entendait n’entretenir avec l’humanité qu’un «rapport d’oeil», invite ses lecteurs à constamment varier la focale pour jouir des images, sans s’y laisser prendre, et recevoir d’elles ce qu’elles ont à nous révéler.

Site de l’éditeur

OpenEdition vous propose de citer ce billet de la manière suivante :
samanthacaretti (25 mai 2024). PUBLICATION : Flaubert en images, éd. Gisèle Séginger, Juliette Azoulai, Philippe Dufour, Hermann, 2024. CL 19. Consulté le 22 juillet 2024 à l’adresse https://doi.org/10.58079/11pxq


Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search