EXPOSITION : « Le Sport avant les Jeux » (22 mai – 15 septembre 2024, Maison de Balzac)

Les Parisiens n’ont pas attendu la rénovation des Jeux olympiques par le baron Pierre de Coubertin pour découvrir les joies du sport.

Au début du XIXe siècle, l’exercice physique devient un passe-temps. On joue encore à la longue paume, ancêtre du tennis, sur les Champs-Élysées, mais cette période est surtout marquée par l’apparition des piscines (des structures en bois installées dans la Seine), ainsi que par l’ouverture de salles dédiées à l’escrime, au bâton ou à la boxe. L’équitation se pratique dans le jardin des Tuileries ou le bois de Boulogne, tandis que l’on fait des régates sur la Seine…

Quelle est la relation entre les performances dépeintes par Honoré Daumier ou Gavarni et celles des athlètes modernes qui se disputent des médailles ? Le visiteur pourra juger si la devise olympique « citius, altius, fortius » (plus vite, plus haut, plus fort) s’applique aux Parisiens dans leurs loisirs.

Renseignements

OpenEdition vous propose de citer ce billet de la manière suivante :
samanthacaretti (25 mai 2024). EXPOSITION : « Le Sport avant les Jeux » (22 mai – 15 septembre 2024, Maison de Balzac). CL 19. Consulté le 22 juillet 2024 à l’adresse https://doi.org/10.58079/11pxu


Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search